La littérature sous caféine


Claude Lanzmann ou l'énergie vitale / Jean-Paul Sartre ou la maladie de la liberté


Claude Lanzman parle de ses Mémoires -Mediapart 1 par Mediapart

Livre très impressionnant que ce Lièvre de Patagonie de Claude Lanzmann : un livre massif, qui se lit d’une traite et comme dans une sorte de souffle. L'auteur y semble emporté par le récit de sa propre vie, passant rarement à la ligne et préférant la fluidité, le rythme trépidant de la lecture à des formules trop ramassées, trop pensées.

On y trouve tout ce qui a fait du parcours de Claude Lanzmann une destinée proprement romanesque : le récit du tournage de Shoah, placé à la fin de l’ouvrage comme pour ménager le suspense, son histoire d’amour avec Simone de Beauvoir, son amitié passionnée pour Sartre, sa bouillonnante activité de journaliste, ses innombrables rencontres avec artistes, penseurs, politiques… Une sorte de modèle de ce que pouvait donner, au vingtième siècle (et au début du siècle commençant), une vie puissamment investie dans son époque.

Comme tout lecteur plongé dans une telle somme, j’y ai bien sûr guetté certains détails – et par exemple le portrait qui pouvait se dégager de Sartre. Tout premier des mes dieux littéraires, au collège, Sartre m’a définitivement impressionné avec ses nouvelles, sa nausée, ses analyses littéraires spectaculaires. Mais il m’inspire aujourd’hui des sentiments plus que mitigés, d’un point de vue humain : plus brillant que Camus, il me semble beaucoup moins aimable – je le ressens à de petites choses comme son arrogance, la dureté de ses opinions politiques, voire ses erreurs, la médiocrité de certains de ses sentiments (la jalousie qu’il aurait éprouvée, par exemple, pour la séduction de Camus).

Et, plus que tout, la sorte de volonté de puissance que je décèle tout au long de sa carrière, cette envie de tout posséder, de réduire l’adversaire, de séduire toute chose et toute personne : admirable, sans doute, d’un point de vue littéraire, éminemment peu sympathique à mes yeux d’un point de vue humain – pour peu que les deux soient distincts.

J’attendais du livre de Lanzmann qui m’éclaire en partie sur ce point-là.

Et il me semble que Lanzmann arrive précisément à peser le pour et le contre, avec un certain sens de la mesure, dans la personnalité de Sartre : très admiratif de sa puissance intellectuelle, de son goût pour le dialogue, de son ouverture d’esprit, de son refus de la richesse et des honneurs, il se montre plus réservé sur ses colères, son envie de ne jamais dépendre de qui que ce soit et sur certaines positions politiques. J’ai par exemple été frappé par ce passage où Lanzmann décrit chez Sartre ce qu’on pourrait appeler une véritable « maladie de la liberté » :

"La loi d'airain qui régissait le coeur et les actions de Sartre commandait en effet qu'il ne dépendît de personne, qu'il tînt tout de lui-même, dans une extraordinaire suspicion ontologique à l'égard d'autrui. "L'enfer, c'est les autres", la célèbre réplique de Huis clos, était, par lui, je l'atteste, vécue et incarnée au quotidien. Pour trouver l'hôtel, dans des rues aux plaques illisibles et peu éclairées, le Castor, armée d'un plan, sur le siège du passager, et Sartre, d'un autre, sur le siège arrière, inventaient chacun l'itinéraire et la coïncidence de leurs trouvailles était rare. Le ton montait, chacun voulait avoir raison, je conduisais, obéissant à des injonctions contradictoires, nous tournions, tournions sans fin, en perdition si près du but, dans une fatigue grandissante qui rendait Sartre particulièrement hargneux. Au cours des premiers voyages, je lui disais naïvement : "Je vais demander", cette seule idée le mettait hors de lui." (Le lièvre de Patagonie, Folio, page 382)

COMMENTAIRES

1. Le lundi 14 janvier 2013 à 11:00, par manue

Tres bien vu a propos de Sartres. Je dois avouer qu'a chaque tentative de lecture d'un de ces textes, je n'ai pas pu finir, juste par ennui. La nausee, je l'ai essayee, je n'y voyais qu'une crise d'ado normale bien que bien exprimee.
Puis j'ai lue une bio du Castor, dans laquelle JP me semblait juste etre un homme intelligent, utilisant de son esprit pour courir tous les jupons qui passaient et par le meme coup faisant oublier ses defauts physiques. J'ai simplement du mal avec des vieux monsieurs qui se tapent des etudiantes. De plus, ses opinions politiques me semblaient extremes, un peu ridicules dans ses idealismes. Si il avait etait ne en Inde, il aurait pue etre un de ces gurus qui baisent les chercheurs de verites...
C'est une grande question ca, et pour moi une question fondamentale: qu'est ce que l'homme (humain), par rapport a sa creation. Comme le vieux Rousseau abandonnant toute une famille et ecrivant sur nos devoirs. Ou s'arrete la ligne de la vie et du remord? Combien ecrivent pour se racheter des erreures commises?

Sinon ce livre semble bien interressant...j'adore les ytranches de vie et de siecles.
Et bonne annee a vous Monsieur, bonheur et sante pour vous et les votres:)

2. Le mercredi 16 janvier 2013 à 18:02, par aymeric

C'est ce qu'on appelle une attaque en règle ! "Un vieux monsieur qui se tape des étudiantes", "un gourou qui baise les chercheurs de vérité"... Le Castor va se retourner dans sa tombe ! :)

3. Le vendredi 24 mai 2013 à 04:08, par pay day loans edmonton

Je suis à la recherche pour les prêts sur salaire Vaughn. Savez-vous où trouver des prêts sur salaire Prince George ?

4. Le samedi 25 mai 2013 à 05:11, par air max skyline

Interesting post and 1 which needs to be more extensively known about in my view. Your level of detail is beneficial and also the clarity of writing is excellent. I have bookmarked it for you so that others are going to be able to see what you'll want to say.

5. Le dimanche 26 mai 2013 à 11:29, par online payday loans

Je suis à la recherche pour les prêts sur salaire en Ontario. Savez-vous où trouver des prêts sur salaire Ottawa IL ?

6. Le lundi 27 mai 2013 à 20:06, par abercrombie & fitch milano

Interesting post and 1 which needs to be more extensively known about in my view. Your level of detail is beneficial and also the clarity of writing is excellent. I have bookmarked it for you so that others are going to be able to see what you'll want to say.

7. Le mardi 28 mai 2013 à 02:08, par vancouver payday loans

Je suis à la recherche pour les prêts sur salaire sur 3 mois en ligne. Savez-vous où trouver des prêts sur salaire en ligne Wikipedia ?

8. Le dimanche 28 juillet 2013 à 13:10, par Polo Ralph Lauren Femme

Ce sont quelques-unes des femmes les plus cool et les plus en vogue porter Vous pouvez trouver n'importe o.
Polo Ralph Lauren Femme achatpoloralphlauren.moon...

9. Le dimanche 28 juillet 2013 à 13:14, par Ralph Lauren femme pas cher

Les acheteurs peuvent tout simplement porter ces sacs sur leurs paules et ne vous inquitez pas propos de petites choses telles que l'appui sur le bouton pour ncessiter un ascenseur ou d'ouvrir la porte voitures dans l'exercice de choses disponibles.
Ralph Lauren femme pas cher ralphlaurenlongpolo.moonf...

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.