La littérature sous caféine


Le chapitre 4 du Système Victoria, d'Eric Reinhardt



Ce que je préfère dans le dernier roman d'Eric Reinhardt (Le Système Victoria, Stock, 2011), l'un des romans les plus célébrés en cette rentrée 2011 (et le vainqueur, pour l'anecodte, du fameux Prix Trop Virilo dont j'ai parlé ici-même), ce ne sont ni les digressions sur l'érotisme du capitalisme, ni les scènes érotiques elles-mêmes, ni les dialogues sur les différences entre la droite et la gauche, ni les rebondissements de l'intrigue économique (le narrateur est en charge d'un immense chantier parisien), mais le chapitre 4 en son entier, qui se détache singulièrement à mes yeux.

Il y est question de la déchéance de la petite amie du narrateur, Sylvie, lorsqu'ils sont encore jeunes. On la voit progressivement sombrer dans les délires et frôler la schizophrénie. Le narrateur est très touché par cette épouvantable souffrance, et le père, militaire aux principes rigides (comme il se doit), rejette la faute sur son beau-fils, qu'il trouve beaucoup trop féminin à son goût. Les quelques jours de coma de Sylvie, venant clore cet épisode de profonde dépression, scelleront le destin du narrateur.

La précision des descriptions, le souffle du chapitre, la tension dramatique m'ont fait penser à quelques classiques évoquant la chute dans la folie (je pense à Mademoiselle Else de Schnitzler), et par contraste l'histoire du narrateur avec sa future maîtresse, Victoria, perd un peu de sa saveur. C'est un véritable petit roman dans le roman, le genre de passage à pouvoir éclipser le reste de l'oeuvre - sans doute parce qu'il touche un point sensible. J'avais ressenti la même chose en lisant par exemple Le Bûcher des Vanités, de Tom Wolfe, avec le monologue d'un pasteur noir (si mes souvenirs sont bons), dans la première partie du roman, dont le caractère incandescent avait affadi la suite.

Un passage particulièrement juste, dans ce chapitre 4, sur le "déclassement de soi-même" :

"C'est en désacralisant la vie, c'est en se déclassant soi-même dans la représentation qu'on peut s'en faire (au lieu de sanctifier la réalité et d'en attendre des événements qui en seraient l'écho sacré), c'est en envisageant l'existence comme un lieu de hasards, d'efforts, d'accidents, de volonté, de transactions, de compromis, de trahisons ou de rapports de force - c'est alors qu'on peut décider de ne plus différer et de se mettre à vivre, de se jeter avec les autres dans la fosse aux lions et de s'y battre. C'est quelque chose que j'ai mis des années, des années, des années à comprendre." (Le Système Victoria, page 134)

Au passage, légère surprise en lisant, page 305, la phrase suivante :

"Je lui réponds que ce coma s'est solutionné un matin par le réveil de Sylvie."

J'avais peur que ce verbe affreux de "solutionner", qui a déjà contaminé le vocabulaire journalistique, contamine aussi celui de la littérature, et il semble que ce soit chose faite...

COMMENTAIRES

1. Le vendredi 18 novembre 2011 à 11:28, par christian

auteur largement surestimé, invendable à l'étranger. Son utilisation d'un vocabulaire médiocre n'est que l'un des mille signes de la médiocrité de son oeuvre dans son ensemble. Comme le soulignait moix dans son article incendiaire du figaro, le roman de reinhardt propose des idées tout simplement fausses, mal vues

2. Le dimanche 19 mai 2013 à 00:09, par ??? ??????

Really good post. I learn something mroe challenging on different blogs everyday. It is recommended stimulating to enjoy a book content from other writers and become familiar with a little something from their store. I want to apply certain of that content on my blog should you do not mind. Natually Ill give a link in to your internet site. Thanks for sharing.

3. Le mercredi 22 mai 2013 à 16:25, par abercrombie en espaa

Its Pleasure to realize your blog.The over content is relatively extraordinary, and I really enjoyed reading your blog and points that you just expressed. I incredibly like to glimpse back over a regular basis,post additional from the topic.Thanks for sharing.keep writing!

4. Le jeudi 23 mai 2013 à 09:57, par cheap jordans

I happen to be writing to let you know of the exceptional discovery our girl found checking yuor web blog. She noticed numerous details, including what it's like to possess an incredible coaching nature to have many people completely have an understanding of certain hard to do matters. You undoubtedly exceeded people's expected results. Thank you for showing the insightful, healthy, explanatory and easy thoughts on this topic to Janet.

5. Le vendredi 24 mai 2013 à 05:08, par payday loans

Je suis à la recherche pour les prêts sur salaire acte pei . Savez-vous où trouver des prêts sur salaire Calgary?

6. Le samedi 25 mai 2013 à 09:00, par astral diamonds neverwinter

Terrific astral diamonds neverwinter and also great customer support. Getting was simple and easy.

7. Le dimanche 26 mai 2013 à 12:13, par online payday loans

Je suis à la recherche pour les prêts sur salaire wetaskiwin . Savez-vous où trouver des prêts sur salaire au cours d'une année ?

8. Le mardi 28 mai 2013 à 02:50, par payday loans

Je cherche sur salaire approbation rapide de prêt. Savez-vous où trouver des prêts sur salaire Kamloops ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.