La littérature sous caféine


Euphorie

J'ai tellement pris l'habitude, dans les couloirs du lycée, de dire bonjour à des profs que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam, qu'il m'arrive sur le chemin du retour vers le Rer d'adresser un franc salut à des inconnus.

COMMENTAIRES

1. Le mercredi 29 novembre 2006 à 09:57, par Romdom

Tant que l'inconnu ne te répond pas "Mais c'est moi, Aymeric !" ou tant que l'inconnue ne prend pas ta température juste après, je ne vois pas d'objection à ce que ton euphorie se poursuive. Toutefois, je te prierai d'arrêter de dire bonjour aux objets: ça commence à bien faire.

2. Le mercredi 29 novembre 2006 à 10:29, par Romdom

Tant que l'inconnu ne te répond pas "Mais c'est moi Aymeric!" ou que l'inconnue ne prend pas ta température après l'avoir saluée, je pense que ton euphorie est une saine manifestation de joie intérieure qui fait plaisir celles et ceux qui croisent ton chemin. En revanche, je te prierai d'arrêter de saluer les objets: ça suffit maintenant !

3. Le mercredi 29 novembre 2006 à 10:31, par Romdom

Dans mon euphorie, j'ai écrit deux commentaires en croyant que le premier avait été effaçé: c'est aussi ça l'euphorie.

4. Le mercredi 29 novembre 2006 à 18:06, par mister pat'

Merci romdom pour ton euphorie. Mais maintenant ça suffit, je vais te demander de te calmer !

5. Le dimanche 3 décembre 2006 à 12:39, par mimi

C'est pas grave, c'est sympa et ça se soigne avec un peu de repos;
Mon problème perso est lié à l'emploi intensif du téléphone au job:hier, j'ai dit "allo" en serrant la main d'un visiteur ;regard étonné, puis rire, il a passé un bon moment et ça lui fera une blague à raconter pour son prochain dîner!!

6. Le lundi 15 juillet 2013 à 11:34, par 2 day diet

I every time spent my half an hour to read this web site content every day along with a cup of coffee.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.